Concerto N°3 de Rachmaninov

par L'Univers de Noan  -  3 Septembre 2022, 08:00  -  #Musique, #Concerto

Sergueï Rachmaninov, compositeur, pianiste et chef d'orchestre russe, naturalisé américain

Sergueï Rachmaninov, compositeur, pianiste et chef d'orchestre russe, naturalisé américain

J’ai découvert ce concerto j’avais tout juste 20 ans. Je me souviens qu’à l’époque, j’étais obsédé par les concerti pour piano et orchestre de Beethoven, de Mozart et par les concerti pour violon de Vivaldi. Aussi, cette première écoute ne m’aura pas vraiment marqué. Trop contemporain pour moi me disais-je… Rachmaninov était un compositeur moderne qui était hors de mon temps. J’étais jeune et je n’étais pas encore en mesure d'apprécier les sonorités des compositeurs contemporains comme Ravel, Glazounov, Chostakovitch qui ne faisaient que de la musique inécoutable, Rachmaninov inclus. C’est bien plus tard, 10 ans plus tard exactement que je vais m’intéresser à Sergueï Rachmaninov et à ses contemporains. C’’était ma petite parenthèse personnelle. Allez chers lecteurs, revenons à ce concerto pour piano et orchestre n°3 en ré mineur, opus 30.

 

Le troisième concerto est l'une des œuvres les plus célèbres et les plus interprétées du compositeur. Réputé pour ses exigences à la fois techniques et musicales, il a la réputation d'être l'un des concertos les plus difficiles à exécuter du répertoire classique et est considéré comme l’une des œuvres majeures du répertoire de Sergueï Rachmaninov. Ce dernier en terminera l’écriture en septembre 1909, deux mois avant sa création originale et sera dédié à Joseph Hoffmann, considéré par le compositeur comme le plus grand pianiste de tous les temps. Pourtant, Hoffmann ne le jouera jamais, jugeant l’œuvre trop colossale et surtout trop excessive.  Néanmoins, c'est ce concerto qui instaurera les règles d'un nouveau genre : le concerto moderne. Début 1909, en raison d’une intense activité de concertiste, Rachmaninov n’aura pas le temps de travailler et de répéter le troisième concerto en Russie. C’est donc lors de son voyage pour les États-Unis qu’il peaufinera la partition et la répètera sur le piano qui se trouve à bord du navire américain.

 

Créé à New York le 28 novembre 1909 sous la direction de Walter Damrosch, le troisième concerto connaît un succès public immédiat. Beaucoup de chroniqueurs de l’époque rapportent que Rachmaninov terminera le concerto les doigts en feu, incapable de jouer le bis repetita que le public lui réclame. Mais la presse se montre aussi très réservée, insistant notamment sur les « longueurs » de l’œuvre. Le troisième concerto marquera surtout le début d’une longue guerre froide entre le compositeur et les critiques des grands quotidiens américains.

 

L’un d’eux, accueillant sans enthousiasme l’apparition de ce nouveau concerto, concerto qui selon lui, « ne peut être qualifié de beau », écrit : « Qui connaît le travail de Rachmaninov, qui est habitué à sa manière d’interpréter la mélodie, retrouvera immédiatement toutes les caractéristiques familières du travail de Rachmaninov lors du troisième concerto et sera heureux de constater que le talent du compositeur est aussi frais et clair qu'il l’a été et ce, dans le pire de Rachmaninov. ».

 

Pour le compositeur, le sommet restera sans aucun doute son interprétation dirigée sous la baguette de Gustav Mahler, le 16 janvier 1910 au Carnegie Hall de New York. L’autorité musicale de Mahler, sa clairvoyance et le soin qu’il apporta aux répétitions, produisirent chez Rachmaninov une impression considérable et un souvenir inoubliable.  La première russe, supposée se tenir en février 1910 à Saint-Pétersbourg, lors de l'un des concerts de souscription d'Alexander Siloti n’aura pas lieu, les parties orchestrales n’ayant pas été livrées à temps par les États-Unis. En conséquence, ce jour-là, Rachmaninov interprétera le deuxième concerto à la place du troisième et le public russe découvrira le troisième concerto dès le mois d’avril 1910.

 

Noan Benito Vega
A suivre :
Concerto pour piano et orchestre N°3 de Rachmaninov : la domination absolue du piano

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :