Perpétuer la dynastie

par Noan  -  18 Septembre 2020, 16:23  -  #Dynasties

Perpétuer la dynastie

Les dynasties politiques sont à l’avant-garde des périodes de guerre, des révolutions et plus généralement des grands changements. La passion pour la politique se transmet parfois de génération en génération. Mais porter un nom qui suscite l’admiration ne suffit pas toujours pour se maintenir au pouvoir et perpétuer la dynastie.

Pratiquement hisser de rang de famille royale américaine, les Kennedy ont fini par être indissociable de la vie politique mais ce sont les triomphes, les scandales et les assassinats, qui les ont rendus célèbres dans le monde entier et ont fait entrer leur nom dans la légende.

Joseph, Patrick Kennedy patriarche de la dynastie naît à Boston dans le Massachusetts. Il vient d’une famille qui s’intéressait beaucoup à la politique tout comme sa belle-famille d’ailleurs puisque le père de sa femme était un élu local. Le père de Joseph Kennedy était quant à lui membre de la chambre des représentants du Massachusetts. Joseph Kennedy est allé à Harvard, est entré dans le monde de la finance et la politique l’attirait également.

Il épousa Rose Elizabeth Fitzgerald en 1914. Le couple à neuf enfants. Deuxième génération d’une dynastie qui va à jamais transformer la vie politique américaine. Après avoir occupé un poste prestigieux dans l’administration de Franklin Roosevelt en 1934, il poursuit sa carrière en jouant un rôle de premier plan. Une mission qui va ruiner ses propres ambitions politiques. Le moment clé dans la carrière de Joseph Kennedy est sa nomination au poste d’ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni. À la fin des années 30 avec sa femme et ses neuf enfants, il est parti pour l’Angleterre afin d’intégrer le corps diplomatique de la monarchie britannique.

Pau après l’arrivée de Kennedy à Londres la tension monte, la Seconde Guerre mondiale se prépare. C’est à ce moment-là qu’a eu lieu l’affaire qui a mis un terme à la carrière politique de Joseph Kennedy parce qu’il soutenait une politique isolationniste des États-Unis. Il s’est donc retrouvé en porte à faux avec la ligne de Franklin Roosevelt qui était davantage enclin à rejoindre les alliés.  Le boston globe publie une phrase prononcée officieusement par Kennedy en 1940, c’est la fin de la démocratie. Ce n’était pas la fin de la démocratie mais bien celle de sa carrière d’ambassadeur. La famille Kennedy a payé un lourd tribut à la guerre. Joseph Patrick Kennedy Jr dit « Joe » est tué dans l’explosion de son avion au-dessus de l’Angleterre en août 1944. C’est un coup terrible pour la famille, Joe Jr. était destiné à embrasser une brillante carrière politique.

Puisque sa propre carrière politique a pris fin à Londres et que son fils aîné destiné à marcher dans ses pas a été tué pendant la guerre, Joseph Kennedy reporte son attention sur ses autres fils.


À suivre…

L'Univers de Noan

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :